Lundi, 28 Juillet 2014, contenu 46

< suite>>
Les différentes mesures du temple.Suite 2
Chapitre  11 :1,2

2 -La mesure selon le baptême.

Le baptême est un signe de confirmation de la foi, une des conditions pour entrer au Royaume de Dieu. Jean 3 : 3, et aussi une des conditions du salut. Marc 16 :16. Thomas Jefferson Conant, un érudit et traducteur de la Bible américain (selon son livre intitulé « The meaning and use of baptizein » - 1 édition de 1860), traduisait le mot « baptizein » (de la littérature grecque classique – chrétienne et païenne), par le verbe « to immerse » en anglais. Il concluait alors que le verbe « to baptize » est la forme anglaise du mot « baptizein ». Cette traduction correspondant ainsi au français « immerger, immersion : plonger dans l’eau ».
Selon cette définition, l’on peut résumer dans le tableau ci-dessous les caractéristiques et les conditions du baptême biblique :

Caractéristiques du baptême Références bibliques
Purification des péchés (transgression de la LoiI Jean 3 :4, de façon consciente ou par ignorance).
Actes 22 :16
Symbole de la mort et de l’ensevelissement avec Jésus Christ
Romains 6 : 3-4
Symbole de résurrection avec Jésus Christ /renaissance, « naître de nouveau en Esprit »/revêtir Jésus Christ
Colossiens 2 : 9-12, Tite 3 : 4-5 ; Jean 3 :3-9 ; Romains 6 :11 ; Galates 3 :27 ; II Corinthiens 5 :17
Baptême d’Esprit I Corinthiens 12 :13
Baptême au Nom de Jésus Christ
Baptême au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit
Actes 2 :38 ; 10 :47-48 ; 19 :5 ; 22 :16
Matthieu 28 : 18-20 


Condotions de baptême Références bibliques
La foi en Dieu et en Jésus Christ de Nazareth (selon les signes prophétiques du Messie ; se référer aux études antérieures)
Marc 16 :16 ; Hébreux 11 :6 ;
Actes 4 :10-12 ; 8 : 36-38 ; 9 :18
La connaissance de la Parole pour devenir disciple de Jésus Christ
Matthieu 28 : 18-20 ; Actes 2 :41 ;  8 : 36-38 ; 16 :14-15, 25-33
Une volonté et un désir sincères de se repentir
Actes 2 :38 ; Actes 3 :19 ; Luc 3 :3
Une décision mûre, indépendante et volontaire (Jésus est venu de Lui-même vers Jean pour se faire baptiser, alors même qu’Il était sans péché. Il est donc l’exemple à suivre pour les pécheurs désirant entrer au Royaume de Dieu Matthieu 3 :13-15
Un baptême par immersion Marc 1 : 4-5 ; Actes 8 :36-38

Il en ressort qu’un baptême d’enfant est loin de correspondre aux caractéristiques mentionnées ci-dessus. De même, un enfant ne peut remplir les conditions citées. Dans la Bible, il n’est question que de bénédiction et d’imposition de main. Un bébé ou un enfant n’ayant pas péché, il reste donc un exemple de celui qui entrera au Royaume de Dieu. Marc 10 :14-15.
Ainsi, le baptême ne concerne qu’une personne mûre, consciente de ses péchés, désirant de s’en repentir pour vivre une nouvelle vie en Jésus Christ, le Seul Sauveur, et dans l’obéissance aux Commandements de Dieu.
Le baptême des bébés que les églises traditionnelles pratiquent ne correspondant pas aux réalités bibliques, il ne peut être appelé « baptême » mais tout simplement « bénédiction ».
Cependant, si quelqu’un s’était déjà fait baptiser par immersion, mais s’est rendu compte que son église ne pratique pas vraiment les disciplines bibliques, pourrait-il alors se refaire baptiser ?

Est –il possible d’être rebaptisé ?

Après avoir étudié les caractéristiques et les conditions du baptême, il se pourrait que la question d’un deuxième baptême vous concerne. Si tel est le cas, il est grand temps de réfléchir pour prendre une décision de se refaire baptiser.
En effet, ce n’est pas une nouvelle question car dans la Bible il est mentionné que les disciples de Jean Baptiste ont été baptisés seulement pour la repentance. Il leur était donc nécessaire de se refaire baptiser au Nom de Jésus Christ pour le salut. Actes 19 :1-17.
Il ne faudrait pourtant pas mal interpréter le verset suivant qui ne traite pas de la question du  baptême :  «Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont en part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne Parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie ». Hébreux 6 : 4-6.
Ce passage parle plutôt du cas de ceux qui ont régressé. Ayant cru et ayant été même baptisé, ils ont rebroussé chemin et se sont à nouveau livrés aux péchés, à la désobéissance de Dieu.
Dans ce cas, la repentance est insignifiante car elle condamne de nouveau Jésus Christ à la mort. Le salut n’ayant été accompli qu’une seule fois. 

Que faudrait-il faire ?

Du point de vue biblique, il est possible de se refaire baptiser tant que la personne n’a pas régressé mais souhaite au contraire faire partie d’une église qui se soucie de mieux observer les disciplines bibliques, les Commandements de Dieu.
La connaissance de la Parole seule nous aidera à distinguer entre l’église qui cherche à vraiment marcher selon les Commandements de Dieu et celle qui ne cherche plus la vérité, croyant déjà l’avoir trouvée. Jean 5 :39.

Notre prochain enseignement traitera d’une autre mesure du temple  selon l’inscription du nom dans le Livre de vie.
En effet, pour pouvoir y être inscrit, l’on devrait connaître les paramètres de la marque de la bête pour éviter de ne pas se faire sceller par celle-ci. L’inscription du nom dans le Livre de vie constituant un fort pourcentage de la mesure en question, pour y parvenir l’on devrait faire appel non seulement au chapitre 13 de la Révélation même, mais aussi aux chapitres 2, 7 et 8 du livre du prophète Daniel.