Mardi, 30 Septembre 2014, contenu 58

< suite>>
Et L’Eternel, Dieu, Le Créateur du monde, en a fait un jour de repos :le sabbat
Chapitre 13


" Et L’Eternel, Dieu, Le Créateur du monde, en a fait un jour de repos et l’a décrété comme le 4ème commandement "
L’analyse de ces nouvelles visions de l’apôtre Jean, selon le présent chapitre, nous révèle par rapport au verset 12 le caractère clé de ceux qui ont leur nom inscrit dans le Livre de vie: “C’est ici la persévérance des saints qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus”, et par rapport aux versets 9 à 11 le caractère et le devenir de l’autre groupe opposant en adorant le grand serviteur du satan. Ceci fait alors distinguer sans autres l’existence de deux classes: ceux qui ont la marque de Dieu et ceux qui ont la marque de “l’homme”.

En effet, les deux marques symbolisent deux chemins d'adoration distincts:
*celui d’adoration du 7ème jour de la semaine (le samedi),
* celui d’adoration du 1er jour de la semaine (le dimanche).

Satan ayant réussi à instaurer son gouvernement sur le monde en faisant déformer la lecture de la Bible, en l'occurrence la Parole de Dieu, la compréhension par la plupart des érudits eu égard au Repos de Dieu le 7ème jour après la création du monde, et son jugement de l’avoir fait une loi hebdomadaire pour l'humanité qu'Il a créée en Son Image, restent jusqu'à nos jours voilés.

Le monde du christianisme se trouve ainsi séparé en deux classes distinctes, défendant chacune de son côté “le jour compris” pour adorer Dieu, le Créateur. L'une lutte avec zèle pour faire comprendre à l'autre que Dieu a uniquement parlé du 7ème jour pour en faire une convocation sainte, et ce jour Il l’a appelé le sabbat, qui est le samedi. L'autre se défend avec force pour également faire comprendre que le jour en question est le dimanche, et qu’il appelle aussi le 7ème jour.

Dans cette lutte, parmi tant d'érudits jaloux de la Parole de Dieu, notre Créateur, nous tentons également par le présent enseignement de faire revivre cette Parole, et faire comprendre qu'en effet le jour que D. a ordonné d'en faire une sainte convocation s'appelle le "sabbat". C'est le 7ème jour de la semaine, qui est le samedi. Dimanche étant le 1er jour de la semaine. 

Mais il se trouve que pour mieux apprécier cette compréhension, la première et meilleure source n’est autre que la Bible. Selon Lévétique 23:1-2, 3, Dieu n'a-t-Il pas rappelé aux enfants d'Israël d'observer le 7ème jour, le sabbat, et d'en faire un jour de convocation sainte? Ne l'a-t-Il pas rappelé selon Deutéronome 5:12? Il l’a fait également rappeler dans plusieurs passages des  prophètes, Ses serviteurs.

Jusqu'à l'époque de Jésus Christ, il a été encore écrit "selon Sa coutume". Ce qui veut dire que les Juifs l'ont toujours vécu car le sabbat a été transmis de génération en génération, tel que Dieu l'a ordonné. Et ceci est encore vrai car les Juifs d'aujourd'hui se reposent uniquement le samedi, plus exactement au coucher du soleil du vendredi jusqu'au coucher du soleil du samedi, suivant le calendrier établi par Dieu au cours de la création (la nuit ayant été créée avant le jour).

"Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le 6ème jour […]. Dieu acheva au 6ème jour Son oeuvre qu'Il avait faite et Il se reposa au 7ème jour de toute Son oeuvre. […]. Dieu bénit le 7ème jour et Il le sanctifia". Genèse 1: 31b; 2:3a
« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras 6 jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le 7ème jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu » Exode 20 :8-11
"L'Eternel parla à Moïse et dit: […]. On travaillera 6 jours mais le 7ème jour est le sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation. Vous ne ferez aucun ouvrage: c'est le sabbat de l'Eternel, dans toutes vos demeures" Lévétique 23:3

En bref, la Bible ne se réfère qu'au terme "sabbat" pour parler du jour de repos. Il n'est nulle part mentionné de se reposer le 1er jour de la semaine. Certes,  on lit à certains endroits dans le Nouveau Testament le temps selon « le premier jour de la semaine »  (Mathieu 28 :1 ; Marc 16.1-2 ; Marc 16 :9), mais ce temps se réfère uniquement  à l’arrivée de Marie de Magdala au sépulcre après la résurrection de Jésus Christ, et ne sous-entend la moindre référence du repos du sabbat ni une quelconque formule de convocation sainte.
Selon Actes 20:7 et 1 Cor.16 :2, il faut également noter qu'en parlant de samedi soir ou samedi à minuit, ce temps se réfère déjà au 1er jour de la semaine selon le temps biblique. « Le samedi soir, nous sommes réunis pour partager le pain. Paul prend la parole devant les frères et les soeurs chrétiens. Puisqu’il doit partir le jour suivant, il continue à parler jusqu’à minuit. » (version Segond).
Pour nous faire comprendre finalement que le jour d’adoration du Dieu de la Bible est le 7ème jour, tandis que le jour d’adoration du serviteur de satan est le 1er jour de la semaine. L’explication est directe et pourrait heurter, mais nous n’avons que le choix de faire revivre la Parole de Dieu, le Créateur du ciel, de la terre et de la mer et tout ce qui s’y trouve et vit. 

L’adoration de Dieu de la Bible étant uniquement le 7ème jour, ceci constitue un signe entre Lui-même et celui qui le reconnaît. Exode 31:17

L’ignorance des Ecritures induit beaucoup en erreur
Plus exactement l’ignorance de l’histoire des enfants d’Israël fait interpréter les Ecritures différemment, et de ce fait, fait tromper dans la connaissance du Plan de Dieu. Depuis l’exode d’Egypte, Dieu n’a-t-Il pas également établi les mêmes lois pour les étrangers ? Exode 12 :49 ; Lévitique 24 :22. [Les étrangers étaient ceux qui ont quitté la terre d’Egypte – Exode 12 :38 - avec eux pour aller vers le pays promis par Dieu]. Par Son prophète serviteur, Dieu nous fait même comprendre que les étrangers qui observent le sabbat trouveraient plus de grâce à Ses Yeux - Esaïe 56 :6. Ceci implique que les Ecritures ne font plus distinguer les enfants d’Israël des étrangers qui seraient bénis par Dieu. Ephésiens 2 :11-18 ; Galates 3 :27-29. Et les Ecritures ne parlent pas non plus d’un sabbat qui serait uniquement pour les Juifs, et donc d’un sabbat juif. Et les Ecritures se réfèrent au sabbat qui appartient à Dieu, Esaïe 66 :23, et Jésus Christ l’a confirmé  selon Marc 2 : 27-28. « Le Fils de l’homme est Maître du sabbat » Il l’a dit.
La non observance du 7ème jour faisant pressentir un danger, les Ecritures nous alertent d’obéir au 4ème commandement de Dieu.

Ces versets isolés qui nous font égarer et qui font courir à notre perte
Faisons attention aux versets isolés de l’apôtre Paul qui risquent de conduire à notre perte. On se précipite le plus souvent pour les citer afin de défendre une éducation spirituelle traditionnelle héritée depuis de longues années, ainsi qu’une vie confortablement et matériellement construite.  On peut citer quelques uns comme :  Romains 6 :14 ;   Galates 5 :4 ; Galates 2 :16 ; Galates 3 : 1-4 ; 10-12 : 13  ; Colossiens 2 : 14 –18.

Il en résulte et il faudrait comprendre que :
(1) chaque fois que nous transgressons les commandements de Dieu, nous contractons une dette qui est la mort ; Romains 6 :23, 1 Jean 3 :4
(2) l’obéissance aux commandements nous soustraira de l’amende de la loi. Galates 5 :16  « C’est pourquoi je dis: laissez l’Esprit Saint conduire votre vie, ainsi vous ne suivrez pas vos désirs mauvais. » (version Parlole de Vie). Galates 5 :24  « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. » (version Segond)

« Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance » Hébreux 4 : 11. Ceci signifie que le sabbat de la Genèse serait le même pour le peuple de Dieu qui l’aura observé et respecté. C’est-à-dire Dieu lui fera vivre le même repos que celui qu’Il a vécu après la création. N’est-ce pas un signe/une marque d’appartenance au Créateur ?

Le thème sur « Les lois alimentaires selon les Ecritures » fera l’objet de notre prochain enseignement



< suite>>